Monter une crèche : découvrez notre guide

Conseils et astuces

Garde d'enfants, crèches, un secteur en perpétuel mouvement Alors qu’une réorganisation massive des modes d’accueil est en marche sur l’ensemble du territoire français, monter une crèche n’a jamais semblé aussi attractif. Très ouvert aux nouveaux entrepreneurs, le marché des crèches privées offre en effet de belles opportunités et se développe particulièrement bien en franchise. Experts en la matière, les réseaux qui officient dans ce secteur possèdent déjà les savoir-faire et l’expérience nécessaires pour séduire les jeunes parents.

Comment monter une crèche ?

La crèche fait partie des modes de garde les plus appréciés des français. Attention cependant : ouvrir une crèche ne s’improvise pas et il est nécessaire de bien connaître, à l’avance, les démarches à effectuer.
Les démarches pour ouvrir une crèche
 

Une crèche classique ou une micro-crèche ?

Contrairement à une crèche classique, la micro-crèche ne peut accueillir qu’une dizaine d’enfants. Si vous hésitez entre les deux structures, prenez le temps de faire le point sur la nature exacte de votre projet : êtes-vous prêt à assumer le fonctionnement d’un établissement important ou préférez-vous une plus petite structure ?
Vous pouvez ouvrir l’un ou l’autre établissement sans avoir de diplômes particuliers à condition de :
- pour une micro crèche : vous devez avoir un référent technique qui se chargera du suivi de l’établissement. Ce référent sera, dans la majeure partie des cas, titulaire du Diplôme d’Etat de puériculture ou du Diplôme d’Etat d’éducateur de jeunes enfants.
- pour une crèche : la direction de l’établissement doit être confiée à un titulaire du Diplôme d’Etat de puériculture ou du Diplôme d’Etat d’éducateur de jeunes enfants avec au moins trois années d’expérience professionnelle dans les deux cas.

Trouver un local

Votre local devra respecter les critères réglementaires mais également être bien placé pour séduire les familles !

Constituer une équipe de professionnels

Le nombre de personnes à recruter dépend évidemment de la taille de votre structure. Gardez à l’esprit qu’au moins 40 % de vos employés devront détenir un Diplôme d’Etat de puériculture ou d’éducateur de jeunes enfants. Les autres devront avoir une qualification (CAP petite enfance, BEP sanitaire et social ou autre).

Obtenir une autorisation administrative

Pour ouvrir une crèche ou une micro crèche, il faut obtenir une autorisation d’ouverture délivrée par le Président du Conseil Départemental. Pour ce faire, votre établissement sera visité par un professionnel qui déterminera si, oui ou non, votre local propose les conditions d’hygiène et de sécurité nécessaires.

Choisir un statut juridique

Il ne vous restera plus qu’à choisir un statut juridique. Pour une crèche, les options principales sont : la SARL ou la SAS. Une fois votre société immatriculée, vous pourrez vous lancer dans l’aventure pour de bon !
 

Ouvrir une crèche en franchise : quel intérêt ?

Ouvrir une crèche en franchise offre bien des avantages. En rejoignant une enseigne, vous pouvez en effet profiter de l’expertise de professionnels expérimentés et d’une notoriété souvent synonyme de sérieux et de confiance pour les familles à la recherche d’une structure. Outre ces avantages liés aux caractéristiques et aux exigences du marché, la franchise vous donnera l’opportunité de profiter d’un accompagnement personnalisé lors de toutes les grandes étapes que sont la recherche de financements, la sélection du local ou l’ouverture de votre crèche au public.
 

Les réseaux qui recrutent

Parmi les réseaux qui se sont tout particulièrement démarqués, on pourra citer Les Chérubins. Cette enseigne propose des établissements d’accueil pour les enfants en pré-scolarisation. Ces micro-structures ont vite trouvé leur public et le réseau profite à ce jour d’une belle réputation auprès des familles. Pour le rejoindre, un apport personnel de 30 000 € sera nécessaire sans oublier les 19 000 € de droits d’entrée. En retour, l’enseigne propose un accompagnement de qualité et ce, du montage financier au recrutement en passant par l’aménagement des espaces. Autre réseau important du secteur, l’enseigne Kangourou Kids se caractérise par un fonctionnement différent puisqu’elle se spécialise à la fois dans la garde d’enfants à domicile et la garde d’enfants en crèches.
 
Les Crèches de Tilio ont également de nombreux atouts et répondent avec toujours plus d’expertise aux exigences des familles. Misant sur le professionnalisme de son personnel mais également sur la sécurité et la qualité de l’accueil, l’enseigne travaille en association avec la CAF et la PMI. Pour la rejoindre, un apport personnel de 15 000 € sera nécessaire. L’enseigne propose également des droits d’entrée à hauteur de 19 800 €.
Pour ouvrir une crèche en franchise, vous pourrez également vous tourner vers Crèches Expansion Family. Fort d’une cinquantaine d’établissements, le réseau est particulièrement présent dans les différentes régions françaises et assure un suivi de qualité à ses franchisés en matière de management et de commerce. L’apport personnel nécessaire pour le est de seulement 1800 €. Les droits d’entrée s’élèvent quant à eux à 4800 €.
Si vous souhaitez intégrer son réseau et profiter de sa notoriété auprès des familles, vous pourrez ouvrir une crèche sous l’enseigne Koala Kids. Pour ce faire, vous devrez payer des droits d’entrée de 23 500 € mais également vous acquitter des 15 000 € d’apport personnel.
Pour terminer, vous pourrez aussi faire le choix de vous tourner vers un concept original, celui de l’enseigne La Part de Rêve. Cette dernière a en effet fait le choix de développer un concept de crèche privée inter-entreprise. Dans ce cadre, toutes les crèches se doivent de proposer des horaires d’ouverture correspondant à celles des entreprises concernées afin de faciliter le quotidien des jeunes parents qui y travaillent. Pour se lancer dans l’aventure et bénéficier de tous les avantages proposés par l’enseigne, il sera nécessaire de présenter les 60 000 € d’apport personnel et de payer 30 000 € de droits d’entrée.
 
Derniers articles de la rubrique